Reconversion Professionnelle



Inaptitude à mon poste, entretiens, courriers, examens médicaux, licenciement il y a peu… Le constat est sans appel : il me faut changer de job et de branche professionnelle.
Changer de job, d’accord…mais pour faire quoi ? C’est la bonne question car je n’en ai aucune idée !
J’ai mis quelques semaines à vraiment réaliser et accepter.  Au départ, j’étais positive mais au fil des jours, je me suis vite laissée envahir par les doutes,  les craintes de ne pas retrouver un emploi et les interrogations… Pour quel métier suis-je fait ? Lequel choisir parmi tous ceux qui existent ? Quels sont les métiers porteurs ?  Quelles sont mes possibilités ? Et comment faire un choix sans me tromper ? Tant de questions auxquelles je vais devoir trouver des réponses rapidement mais comment puis-je me reconvertir sans savoir dans quoi ?!


Je me suis vite rendu compte que changer de métier ou de branche n’est pas si facile qu’on veut bien le dire. Une reconversion, c’est un projet à plein temps qui demande beaucoup d’efforts et une énergie spécifique pour un avenir incertain. Il faut être honnête, le monde dans lequel nous sommes est complexe et trouble, le monde du travail quant à lui change en permanence. Alors avant de foncer tête baissée vers l’inconnu, comme il m’arrive de le faire parfois, quelques recherches s’imposent pour récolter un maximum d’informations qui me permettront de faire un choix de façon sûre et décider ce que je vais faire.
Certes le bilan de compétence que j’ai fait il y a quelques mois m’a permis de réfléchir à la question et de faire le point sur mes compétences mais il en est ressorti que quelques vagues idées en adéquation avec celle que je suis, beaucoup moins avec la situation dans la quelle je suis. Maintenant l’étape importante, je pense, est d’analyser ces quelques idées et mes aspirations, d’approfondir non pas les « réalistes » mais les « réalisables » puis de les transformer en un projet réalisable pour choisir la solution et formation la plus adaptée. Car oui dans mon cas, il faut que j’envisage une formation pour me qualifier et acquérir de nouvelles compétences dans une nouvelle branche, une formation diplômante qualifiante ou certifiante. Il me faudra ensuite rechercher les sources de financement possibles (Fongecif, chômage, Pôle Emploi, ARE, Conseil Régional, VAE, aides, économies, temps partiels…)
Dans une reconversion, la formation et le financement ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte car c’est un projet qui va exiger du temps, de l'organisation (surtout concernant ma maman) mais aussi des bouleversements d'ordre privé. De même que le sacrifice financier n'est pas négligeable. Une reconversion, il faut être réaliste, est un investissement de temps mais aussi d'argent et pas sur que le chômage (que je ne toucherais pas avant quelques mois) me sera d’une grande aide. Les formations peuvent être onéreuses. En espérant vite trouver une voie qui me convient, les prochaines semaines s’annoncent intenses et compliquées. Ensuite les choses pourront vraiment commencer...


Beaucoup de points me font douter et me font peur. Les insomnies sont de plus en plus de retour  et les conseils sont difficiles à avoir car au final ce projet ne peut être que le mien. J’avais besoin de changement, de sortir de cette spirale qui s’installait depuis quelques temps mais au final même si le chemin sera peut-être (sûrement même) caillouteux, ce changement et un nouveau demain seront au bout du chemin.
Aujourd’hui, mon projet pour les prochains mois (voir l’année ?) ne peut être qu’une chose : Ma reconversion professionnelle…





Participation dans le cadre du défi "52 semaines pour apprendre à  dire " Merci " de Mon P'tit Trésor : Projet
Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

  1. Courage ! Ce n'est pas facile... Je te souhaite de trouver ta voie :)
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Pas simple non mais j''espère trouver vite !
      Gros bisous

      Supprimer
  2. Bien, ne rien lâcher ! Il faut y croire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ne rien lâcher, y croire et garder espoir, c'est qui fait avancer ! Merci :)

      Supprimer
  3. Il y a peu j'étais bénévole aux mondiaux de lutte. J'ai discuté avec une collègue qui m'a dit qu'elle était complètement désillusionnée et déçue des formations pour adulte. Elle en avait faite une, une formation pour assistante juridique, et au final elle n'a pas du tout appris ce qu'elle y espérait... ça ne veut pas dire que c'est comme ça pour toutes les formations, mais apparemment dans la sienne ce n'était pas des profs mais des professionnels qui n'avaient donc pas, pour la plupart, la pédagogie...
    Dans quelle branche voudrais-tu te reconvertir ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas encore vraiment ! Suite à un accident de travail, j'ai une inaptitude aux postes debout ou nécessitant une marche intensive ou prolongée... ça réduit un peu les possibilités.
      Une des mes amies a également fait une formation "assistante juridique" et elle m'a fait le même constat que ta collègue pour la sienne aussi. De ce que j'ai pu remarquer dans mes recherches, c'est que dans les formations, il a un peu de tout (à tous prix aussi) et niveau pédagogie c'est un peu au petit bonheur, la chance. bref, ça n'aide pas du tout !

      Supprimer
  4. Bon courage pour ce projet.
    Le changement n'est jamais facile, d'autant plus quand il touche à un élément aussi central de notre quotidien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup !
      En plus, ce changement là n'est pas vraiment un choix mais une obligation. Mais oui il va avoir des conséquences qui vont toucher beaucoup de choses !

      Supprimer
  5. Bonjour Ophélie,
    je découvre ton blog aujourd'hui. oui une reconversion, c'est beaucoup de remise en question, accompagnée de son lots de soutes et de peurs. je suis moi même en train de me reconvertir, et ça n'est pas simple, même si on l'a décidé ! prends le temps de réfléchir à ce qui est le plus important pour toi, ce dont tu as besoin. Tu peux aussi te faire aider pour y voir plus clair, le bilan de compétences c'est un bon début ! comme tu le dis, il faut déjà que tu fasses ton deuil de ce changement de vie professionnelle. les questions trouveront réponses petit à petit.. fais toi confiance, tu as les ressources en toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir et bienvenue :)
      Le bilan de compétences ne m'a beaucoup aidé et apporté les réponses que je cherchais malheureusement mais je pense que j'ai mal choisi mon interlocuteur (beaucoup d'idées reçues, soucis d'organisation et de sérieux...). Difficile de se projeter dans autre chose quand on ne l'a pas choisi, oui ! J'espère pouvoir trouver réponses et rebondir rapidement mais oui ça mérite vraiment réflexion pour ne pas se tromper.
      Merci beaucoup pour tes mots et ton témoignage... vraiment !

      Supprimer
  6. cet article me parle, licencier en juillet après 9 ans de bons et loyaux services, dans un boulot qui clairement ne recrute pas dans la région (alors que l'on fait construire) je suis a la base docteur en science des matériaux. la chute a été lourde bilan de compétences, hyper efficace heureusement me voilà en reconversion en formation en licence pro (mais je ne te raconte pas la galère avec le pole emploi quand la reconversion est si rapide, je n'ai pas dormi de tout l'été entre stress gestion de l'administratif, mais j'ai la chance d'avoir commencé ma formation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Stress, gestion de l'administratif, remise en question, insomnies... je suis en plein dedans ! Mon bilan de compétences n'a pas été efficace pour ma part mais c'est plus du à un soucis d'interlocuteur. J'imagine très bien la galère avec le pole emploi en effet. Je veux rebondir rapidement mas il me faut trouver dans quoi avant et ça c'est autre chose... après 15 ans dans un métier que je ne peux physiquement plus faire.
      Merci pour ton témoignage, ça me rassure de voir que c'est possible rapidement quand on le veux :)

      Supprimer
  7. hello miss O
    je me pose aussi souvent la question de savoir quel autre travail je pourrais bien faire, mais je n'ai pas la volonté nécessaire pour m'y atteler vraiment tellement c'est effectivement impressionnant la masse d'efforts que ça demande de changer du tout au tout
    je lis que tu as fait un bilan de compétences, est-ce que ça t'a été vraiment utile ? concrètement, tu as appris des choses qui pourront te servir (en plus de mieux de te connaître) ?
    bon courage pour la suite, j'espère que tu trouveras un travail qui te corresponde :)
    des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou toi !
      Merci beaucoup ! J'espère trouver rapidement !
      En effet, ce n'est pas simple du tout, décidé ou pas. c'est une sacrée remise en question d'un point important de notre vie. C'est loin d'être évident.
      Professionnellement, mon bilan de compétences n'a pas été très efficace et concluant pour ma part. Problème d'interlocutrice (idées reçues, soucis d'organisation et de sérieux, flou dans son travail...). Elle s'est aussi beaucoup trompée sur moi et a été déstabilisée par le fait que ma branche initiale n'était pas faite pour moi à la base. (Je dois essayer de faire un billet dessus bientôt). Mais le bilan de compétences a par contre été efficace pour beaucoup de gens autour de moi.
      Des bisous. J'espère que ta rentrée s'est bien passé et avec sérénité ! :)

      Supprimer
  8. Une reconversion pro fait toujours peur et j'ai trouvé que les personnes concernées avaient beaucoup de courage pour se lancer dans cette aventure ! Perte de repère, des finances fragiles, réapprendre les codes scolaires, c'est de l'énergie !
    https://la-parenthese-psy.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça ! Décidée ou non, une reconversion pro ça touche un point central de notre vie, ça engendre beaucoup de conséquences et de remises en question (parfois même que l'on imagine pas !). Il ne faut rien lâcher et y croire !

      Supprimer
  9. Bonjour,

    je viens de lire ton article et cela me parle. Je suis dans le même cas...pas évident de trouver une branche ou une formation ou tout simplement un job épanouissant. J'ai tenté une formation à domicile que j'ai moi même financé et pas facile de réviser quand tu es à la maison avec un petit bouchon à s'occuper. Je suis maman d'un bébé de 6 mois et pour l'instant encore en congé parental et bien sur je me pose beaucoup de question sur mon avenir professionnel.
    J'ai fait un bilan de compétences qui n'a pas était très concluant, ils m'ont vaguement donné des idées ....idées qui ressemblaient étrangement à ce que je faisais déjà. Du coup je n'étais pas plus avancée. Comment as tu fait pour gérer tout ce stresse que procure cette remise en question ?

    Stéphanie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Stéphanie
      Oh non c'est pas évident de trouver , que ce soit la branche, le job ou une formation.
      Je suis aussi en train de regarder pour une formation à domicile (financée aussi par mes propres moyens). Mais je me demande aussi si c'est une organisation qui me convient ayant des obligations familiales et médicales à gérer à côté. Mon bilan de compétences n'a pas non plus été très efficace et concluant. Mon interlocutrice s'est beaucoup trompée sur ma personnalité, elle m' a mise dans une case car elle et a été déstabilisée par le fait que ma branche initiale n'était pas faite pour moi à la base. Puis elle n'était pas vraiment sérieuse dans son travail et son raisonnement.
      Oh ! Je me pose aussi beaucoup de question sur mon avenir pro. Je suis anxieuse à la base donc pour l'instant, j'essaye de gérer les choses comme les viennent et d'être hyper organisée sans procrastiner mais ma démarche commence à peine.
      Plein de courage à toi et merci beaucoup pour tes mots sur ton vécu (qui me rassure sur des questions que je me pose).

      Supprimer
  10. Je te souhaite bien du courage. Après avoir du arrêter mes études qui passionnait à la naissance de mon fils (qui n'était pas prévu aussi tôt), j'ai cherché ma voie pendant 5 ans avant de trouver à nouveau un secteur qui me passionne. Ce fût parfois très compliqué à vivre, je me sentais nulle de ne pas savoir quoi faire de ma vie, et de n'avoir encore rien construit à 28 ans. Puis le destin m'a fait de grands signes cette année pour me mettre sur un chemin qui actuellement me comble.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Elodie ! C'est super que tu ai réussi à trouver un secteur qui me passionne mais oui j'imagine comme cela a pu être compliqué ! Après 15 ans, dans une branche contraignante (mais un secteur que j'aimais), ça en surprend beaucoup que je ne me suis jamais imaginée dans autre chose. Aujourd'hui je ne peux plus le faire, il va falloir que je trouve... J'espère que le destin sera aussi explicite avec moi ^^

      Supprimer
  11. c'est en effet un projet très complexe et très long! Je te souhaite de réussir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Beaucoup ! C'est un sacré défi mais nécessaire !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire