La petite fille qui aimait la lumière de Cyril Massarotto

http://douniajoy.com/dounia-joys-book-club-recapitulatif-de-janvier-et-theme-du-mois-de-fevrier
Titre : La petite fille qui aimait la lumière
Auteur : Cyril MassarottoLa petite fille qui aimait la lumière de Cyril Massarotto
Genre : Roman,
Éditeur : Editions XO - Pocket
Parution : 2012 - 288 pages
ISBN :
9782266229876

sumé :
Barricadé dans sa maison au cœur d'une ville déserte, un vieil homme prend des risques fous pour recueillir une petite fille blessée. L'enfant ne parle pas, elle ne prononce qu'un mot : "Lumière", elle qui a si peur du noir. Alors le vieillard parle, il lui raconte la beauté de la vie d'avant, les petites joies du quotidien, son espoir qu'on vienne les délivrer. Il lui enseigne la possibilité d'un avenir, quand elle lui offre de savourer le présent.

Auteur :
Cyril Massarotto, né le 25 Juin 1975 à Perpignan (Pyrénées-Orientales), est un écrivain français. Instituteur puis directeur d’une école maternelle, il a longtemps écrit des paroles de chansons pour son groupe, Saint-Louis, avant de se sentir à l’étroit dans l’exercice. Il passe donc à la vitesse supérieure en 2006, et se lance dans l’écriture. Publié aux éditions XO, son premier roman, "Dieu est un pote à moi" a reçu le prix Méditerranée des lycéens en 2009 et a été traduit dans 15 langues à travers le monde. Ses œuvres sont toutes éditées chez XO éditions:
Dieu est un pote à moi (2008) - Cent pages blanches (2009) - Je suis l'Homme le plus beau du monde (2010) - La petite fille qui aimait la lumière (2011) - Le premier oublié (2012) - Le petit mensonge de Dieu (2014) - Trois enfants du siècle (2014) - Quelqu'un à qui parler (2017)

Tout en simplicité, "La petite fille qui aimait la lumière" est un roman bouleversant, plein d'espoir et d'espérance, qui montre que malgré la mort et la destruction la vie continue son chemin. Bien que ce roman commence brutalement et que les mots nous entraînent dans un univers à la fois totalement irréel et très près de choses, il nous raconte une belle histoire d'amour entre un grand-père et une petite-fille (de parfaits inconnus au départ) réunis par la dure réalité de la guerre.
C'est une histoire douce et tendre, mais aussi bouleversante et poignante, notamment par les flash-back de Monsieur Papi, criant de tristesse et qui nous font froid dans le dos par moment ainsi que les premières fois remplies de tendresse et la découverte du monde extérieur de Lumière. La tension reste souvent présente, avec la présence des "autres" et de la barbarie dehors. Malgré cela, Monsieur Papi va décrire à Lumière, son art avec passion et surtout, la vie d'avant, qu'elle n'a jamais connue, avec patience, confiance et surtout avec beaucoup d'amour. Leur vie à tous les deux sera transformée par la découverte et l'arrivée de cette petite fille muette.
Cyril Massarotto explore avec finesse la relation filiale qui se noue entre ces deux êtres que tout oppose et nous un conte touchant sur le sens de la vie et l'importance de garder espoir quand tout est devenu sombre. Il nous entraine avec joie sur le chemin lumineux de deux êtres, l'un a tout perdu et l'autre n'a jamais rien eu : cela donne une belle rencontre.
Les chapitres sont très courts et se lisent rapidement. On s'attache tout de suite aux personnages, le monde dans lequel ils évoluent est intrigant, je regrette juste de ne pas en savoir plus concernant "les autres" et la raison de la guerre.
J'ai beaucoup aimé ce livre riche en émotions, c'est une magnifique histoire, symbole de tendresse, d'espoir et de renouveau.


Citations :
« Etrangement, la peur des autres rendit sa crainte de l'ogre plus relative, et la fillette envisagea avec sérénité que son sang soit très vite bu, afin qu'elle meure rapidement et sans trop de souffrance. »

« Elle réalisa qu'elle ne savait qu'une chose : désormais, elle s'appelait Lumière. Alors, sa respiration ralentit, ses mains cessèrent de trembler, et une douce chaleur l'enveloppa.
Elle avait un prénom.
Elle avait quelqu'un. Elle était lumière. »
Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

  1. Il y'a un moment que je n'ai plus pris le temps de lire, tiens... Avant je lisais tous le temps... J'ai mes périodes enfait ! Ils serait temps que je m'y remette ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu des périodes comme ça il y a quelques années. Ma concentration se faisait capricieuse. Mais à ces moments là, j'ai toujours beaucoup lu. J'adore ça ! :)
      Mais rassure-toi on y reprend vite goût ! ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire