Aux pays des merveilles de Lewis Carroll

http://douniajoy.com/dounia-joys-book-club-recapitulatif-de-janvier-et-theme-du-mois-de-fevrier


Titre : Les aventures d'Alice aux Pays des Merveilles
Auteur : Lewis Carroll
Aux pays des merveilles de Lewis Carroll
Genre : Roman, Fantastique, Conte
Éditeur : Gallimard - Folio classique
Parution :  2005 - 196 pages
ISBN :
978-2-07-031864-3


Résumé:

Assise au bord de la rivière, Alice s'ennuyait près de sa sœur qui lui lit un livre. Soudain surgit un lapin blanc, regardant sa montre, pressé de regagner son terrier. Intriguée, elle n'hésita pas à le suivre. Elle pénètre alors dans un monde extraordinaire dans lequel, elle fera connaissance avec un Chat au sourire étrange et disparaissant à volonté, prendra le thé avec un Chapelier loufoque et un Lièvre de Mars et jouera au croquet munie d'un flamand rose avec une terrible Reine de Cœur.

Auteur:
Lewis Carroll (nom de plume de Charles Lutwidge Dodgson) est né le 27 Janvier 1832 à Daresbury,  d'un pasteur anglican et au milieu de 11 enfants dont 7 étaient comme lui, bègues. Il était un romancier, photographe et professeur de mathématique britannique. Il publia sous son vrai nom des ouvrages d'algèbre et de logique mathématique ainsi que des recueils d'énigmes et jeux verbaux Il est mort le 14 Janvier 1898 à Guildford. Les mœurs jugées douteuses de Lewis Carroll portent à controverse encore aujourd'hui.
Ses œuvres : La Chasse aux Snark (1876) - Bruno et Sylvie (1867) - Les aventures d'Alice aux Pays des Merveilles (1866) - De l'autre côté du miroir (1872)

Les ayant reçu en cadeau pour Noel, je n'ai pas résisté longtemps à l'envie de me relire le duo classiques du genre. Comme beaucoup, j'ai toujours apprécié, presque fascinée par l'univers de ce conte extraordinaire. Dans ce premier roman, Lewis Carroll nous offre du début à la fin une explosion de son imagination loufoque qui emmène dans un voyage étrange et original.
Le livre est différent de son adaptation dessin animé qui pourtant ne manque pas de charme. Je trouve, d'ailleurs, le dessin animé plus fidèle au livre alors que le film est une sequel mélangeant lui un peu les univers du premier roman et de sa suite.
A la relecture de ce conte de 1865, j'ai retrouvé mon âme d'enfant me laissant toujours transportée dans ce rêve absurde mais extraordinaire. Bien que le personnage d'Alice soit un peu "renfrognée", ce conte m'étonne encore par son côté imaginaire et fantasmagorique. La folie se dégage de chacun des personnages sortis du plus profond de l'esprit de l'auteur.  L'univers féérique de ce conte relève de la poésie et de la démesure. L'auteur use de jeux de mots, du non-sens et autres pirouettes linguistiques donnant certains passages éblouissants. Les illustrations connues de John Tenniel sont une partie intégrante de ce livre. On s'évade dans un monde qui a ses propres règles déroutant notre logique. Une relecture, à l'âge adulte, permet de porter un œil nouveau et de redécouvrir cette œuvre, symbole des frontières sans limite de l'inconscient délirant, pour ne pas dire folie. Ce conte caricatural  met en valeur de nombreuses leçons de morales utilisées toujours aujourd'hui.
Quelques années après cette petite aventure indémodable permet encore de se libérer un instant du monde réel et reste pour moi un chef-d'œuvre de la littérature.

J'ai, par contre, rencontré plus de difficultés sur sa suite d'un style radicalement différent. Mon regard d'adulte s'est retrouvé mal à l'aise devant cette lecture où Alice traverse un miroir et découvre un monde où les règles du jeu sont inversées. En théorie, l'histoire tout aussi est censé reposé sur une partie d'échec géante Cette trame de base devait porter un vrai fil conducteur qui ne m'a pas convaincue et que j'ai eu du mal à retrouver.
Devant une Alice un peu spectatrice, les faits s'enchainent à la suite les uns des autres en rafale et sans être prévisibles mais sans but réel.. Ce roman présente notre société à travers un miroir déformé et décalé où le non-sens est poussé à son paroxysme. Tout se chamboule à la fin et le changement d'atmosphère nous montre Alice sous un autre jour un peu confus. Les personnages sont bien plus farfelu, voir proche de la schizophrénie. Les chansons et autres poèmes, beaucoup plus présentes, remplissent une très partie du roman. C'est dans cette suite que nous retrouvons les poèmes du Morse et du Charpentier sans oublier le fameux et inoubliable poème du Jabberwocky.
Bien que très intéressée, j'ai, tout de même, été bien plus dérangé par le côté plus haché de cette histoire que dans son précurseur.
De l'autre côté du miroir aux pays des merveilles de Lewis CarrollJe me suis perdue dans cette partie d'échec et mon regard, je pense, a été déboussolée en cherchant une  logique à ce non-sens bien plus présent dans cette suite. Pourtant, cette suite reste également un classique comme un autre de part l'imaginaire décalé, le non-sens et la poésie apportée par Lewis Carroll.

Titre : De l'Autre côté du miroir
Auteur : Lewis Carroll
Genre : Roman, Fantastique, Conte
Éditeur : Gallimard Jeunesse - Folio Junior
Parution : 1999 - 182 pages
ISBN :
978-2-07-062897-1


Citations:


«  Mais, alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?  »
«  S'il est impossible de ne pas penser à quelque chose, il reste encore possible de penser à autre chose.  »

«  Mais Reine Rouge nous courons vite et le paysage autour de nous ne
change pas ? »
«   Est-ce qu'il faut vraiment qu'un nom veuille dire quelque chose ? »


pays des merveilles
Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

  1. J'adore Alice au pays des merveilles, c'est une chouette histoire. D'ailleurs, je me permet de te "piquer" une de ses citations pour mon futur challenge sur la calligraphie ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore aussi !! Je suis vraiment de l'univers !
      Oh mais avec plaisir ! Je les aime beaucoup. Je dois aussi en utiliser une :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire